Pas à pas, repenser son quotidien

L'écologie est devenue la préoccupation majeure des français. Depuis quelques années, cela se traduit aussi bien par des changements d'habitudes que dans les urnes. Denrées alimentaires, vêtements, transports, électroménager, etc. Il s'agit d'une démarche globale qui peut parfois intimider voire en décourager certain.es. Et si on y allait pas à pas ? Voici quelques pistes de réflexions pour savoir par où commencer... Et vous verrez que vivre de manière plus éco-responsable au quotidien est à la portée de tous. 

_______________________________________________

Zéro déchet : le meilleur déchet est celui que l'on ne produit pas !

Quand on sait que chaque Français produit en moyenne 513 kilogrammes de déchets par an, le zéro déchet est l'une des pierres angulaires de la transition écologique. Par zéro déchet on vise une consommation plus responsable et une meilleure gestion de ses déchets : recyclage, transformation ou réutilisation. Bref, tout ce qui permet de donner une seconde vie et de moins jeter à la poubelle. Pour autant, le recyclage n'est pas une fin en soi : les déchets ne se recyclent pas à l’infini et certains pas du tout. C'est pourquoi le zéro déchet doit tendre vers la réduction du plastique à usage unique et du gaspillage alimentaire. De nombreuses alternatives écologiques se développent pour soutenir une consommation plus responsable : achats en vrac, seconde main, services de location entre particuliers, etc. 

Comment adopter une alimentation plus responsable ?

La production alimentaire mondiale est responsable à hauteur de 20 à 30 % de nos émissions de gaz à effet de serre. La réduction de sa consommation de viande et des produits d'origine animale est un acte citoyen et écologique fort mais il existe pléthore de petits gestes à également adopter au quotidien : 

  • Acheter des fruits et légumes de saison produits en France ; 
  • Privilégier les circuits courts, les producteurs locaux et l'achat en vrac ; 
  • Être vigilant sur le suremballage et privilégier les sacs de courses réutilisables ; 
  • Planifier ses repas avant de faire ses courses pour éviter le gaspillage ; 
  • Ne pas hésiter à congeler les restes d'un plat un peu trop gourmand ; 
  • Recycler ses légumes un peu défraîchis pour faire des soupes ou des purées. 

Si la transition écologique est une nécessité, elle reste avant tout un choix individuel. C'est à chaque consommateur de se frayer son propre chemin pour consommer de manière plus responsable. Laissez-vous le temps pour digérer certaines de vos nouvelles habitudes, pour vous informer sur les thématiques environnementales qui vous intéressent et laissez le changement infuser. 

Et si vous changiez de fournisseurs d'énergie et de banque ?

Dans l'imaginaire collectif, l'empreinte carbone renvoie souvent au transport aérien, la fast-fashion ou encore le plastique. Mais saviez-vous que le choix de votre fournisseur d'électricité ou encore de votre banque peut également avoir un impact environnemental ? Ainsi Ilek est la première entreprise française à proposer une énergie 100% verte pour votre logement, sans que cela ne vous coûte plus cher. Du côté des banques, pourquoi faire le choix d'un établissement bancaire s'affichant responsable ? Le rôle et le fonctionnement d’une banque éthique se veulent à « impact positif ». Ici il n'est pas question de recevoir les dépôts ou fonds des clients afin de générer des profits mais de les réaffecter sous forme de crédits destinés à des projets sociaux et environnementaux et culturels. Ainsi la Nef propose un compte épargne dont les projets ne nuisent pas à l'Homme et à l'environnement. Concernant les banques éthiques proposant un compte courant, on nous dit dans l'oreillette que de nouveaux acteurs pourraient entrer sur le marché bancaire d'ici la fin de l'année. 

Pour aller plus loin 

Sur son site Ca commence par moi, Julien Vidal présente 377 actions éco-citoyennes des plus économiques aux plus impactantes. 
Vous pouvez également regarder le documentaire "Aujourd'hui pour Demain", disponible en accès libre, qui tente de répondre à des questions simples : comment faire pour changer notre consommation ? Est-il si simple de consommer de façon responsable ? Comment consommer face à une crise sanitaire et climatique maintenant à nos portes ? Et finalement, est-il encore possible de consommer ?⁠

Par Aurore Vigouroux